Installation de véranda : comment se décider et quelles sont les étapes ?

3 mars 2020
installation veranda

Installer une véranda peut répondre à plusieurs utilités. L’aménagement se fait de différentes façons selon l’utilisation souhaitée. Vous avez peut-être envie d’agrandir la maison ou tout simplement l’ouvrir sur le jardin. Le choix vous appartient. Avant de vous décider comment sera votre loggia, il est nécessaire de connaitre quelques instructions. Cet article vous indiquera les étapes à suivre pour l’installation.

Bien définir son projet et faire le bon choix des matériaux

Avant d’installer une véranda, il faut bien préparer son projet. Le mieux sera définir un cahier des charges. Ceci consiste à évaluer vos espérances et vos besoins concernant sa fonction c’est-à-dire sera-t-elle devenue un salon ou une cuisine par exemple. Songez également au confort de la future galerie. Pensez à la surface envisagée, vers où elle sera orientée, les équipements à installer tels que l’éclairage, ou le chauffage.

Vous devez également voir si elle sera ou non accolée à la maison. Faites le bon choix des matériaux avant de construire une véranda. Vous devez voir s’il s’agira d’une véranda en bois, en aluminium, en acier ou en PVC. Pensez également s’il s’agit d’un double ou d’un triple vitrage. Quand vous choisissez d’installer une véranda, vous avez deux choix. Une véranda en kit, pour un petit prix et facile à monter. La véranda sur mesure dont on peut personnaliser et qui peut être adaptée aux dimensions de votre maison. Le choix vous appartient.

Les matériaux pour fabriquer la véranda

matériaux-fabrication-véranda

Afin de vous aider à faire le choix du matériau pour la structure d’une véranda, voici quelques particularités des matériaux les plus fréquemment utilisés.

Le PVC est le plus prisé, car il a le meilleur rapport qualité-prix. Il est facile à entretenir et il est disponible en différentes couleurs. Vous aurez une extension contemporaine avec le PVC. Cependant, il a un petit inconvénient. Comparé aux autres matériaux, il change d’aspect avec le temps et vieillit mal.

L’aluminium est un matériau facile à entretenir utilisé pour fabriquer des vérandas. Il est inoxydable, et il ne nécessite pas beaucoup d’entretien pour le maintenir en bon état. De plus, l’aluminium est léger et résistant. Cependant, il n’est pas très isolant. Vous devriez ainsi penser à faire installer des châssis à rupture de ponts thermiques. Côté esthétique, on peut dire que l’alu s’adaptera à tous les besoins. Il existe plusieurs couleurs pour les vérandas en aluminium. Puis, il s’adapte au style contemporain ou plus classique.

Le bois est un matériau noble. Pour un style classique et authentique, une loggia en bois sera une meilleure idée. De plus, le bois offre naturellement de bonnes capacités isolantes. C’est un matériau chaleureux, qui donne un style bien particulier à votre véranda et permet de l’intégrer naturellement à votre jardin. Néanmoins, pour résister aux intempéries, une structure de galerie en bois doit être construite à partir d’essences solides, et traitée régulièrement.

L’acier est le matériau par excellence. Une véranda en acier est très solide. Puis, si vous cherchez un style plus orienté à la tradition, il sera le meilleur choix. Il est très prisé en ce moment pour l’élégance et l’esthétique qu’il apporte. De plus, il est robuste, solide et indémodable. Son seul point négatif est sa tendance à rouiller. Mais actuellement, il existe des traitements antirouille et on peut arranger cela.

Quelques règles à connaitre avant l’édifice d’une véranda

Avant toute décision, vous devez vous renseigner sur les règles légales d’urbanisme et de voisinage. Il faut savoir que le plan local d’urbanisme de chaque commune fixe les règles pour bâtir une loggia. De ce fait, le Coefficient d’occupation des sols (COS) définit la surface maximale d’extension où vous pouvez l’installer. De plus, le Plan de Prévention des Risques Naturels fixe les règles de sécurité à respecter. Il faut ainsi vous baser sur ces règles.

Si la véranda ne dépasse pas 40 m² et que la surface totale habitable ne déborde pas les 170 m2, une simple autorisation de travaux peut suffire pour commencer la construction. Par contre, si elle fait plus de 40 m² ou fait passer votre habitation à plus de 170 m2, un permis de construire doit être demandé.

L’installation d’une loggia doit répondre à des obligations légales, mais également à certaines exigences en matière de performance énergétique. En conséquence, si l’aire complémentaire ajoutée à l’habitat par la véranda dépasse 30% de la surface actuellement habitable, les règles de la RT 2012 pour favoriser les économies d’énergie devront être appliquées. D’un autre côté, si la surface totale après travaux atteint 170 m², un architecte fera une intervention dans votre projet d’agencement de mezzanine.

Le prix de l’installation d’une véranda

Quand vous aurez réuni toutes les idées concernant votre véranda, vous pouvez faire un devis veranda. Il est bien de savoir que le prix de votre véranda va surtout dépendre de la dimension que vous souhaitez avoir et des matériaux utilisés. Le choix des matériaux dépendra de l’aspect que vous voulez, mais aussi de leur prix. Puis, le coût de la construction sera compté par mètre carré. Concernant la pose, le coût varie également selon le choix de votre artisan. Quelques coûts supplémentaires sont également à prévoir. S’il s’agit d’une nouvelle installation, car vous n’avez jamais eu de véranda, des travaux de terrassement, d’aplanissement et la mise en place d’une dalle adaptée au poids de la structure sont à prévoir. Puis, il ne faut pas oublier la viabilisation. Il faut voir si vous devez encore creuser des tranchées pour conduire l’eau et l’électricité.

Quelques précautions à prendre avant l’installation de la véranda

installation-veranda

Vous connaissez bien vos envies pour votre véranda maintenant et vous avez fait votre choix des matériaux. Avant de démarrer son installation de celle-ci, il est important de bien penser aux solutions adaptées en matière de vitrage, d’ouvertures, de toiture, mais également d’isolation. De plus, il est indispensable de réaliser un métré très précis. Ceci permet de faire fabriquer une véranda sur mesure adaptée tant à vos envies qu’à l’espace dont vous disposez. Comme cette étape nécessite de la précision, il vaut mieux confier la tâche à un professionnel tel qu’un fabricant de vérandas.

Une pose de véranda nécessite une autorisation. Il ne faut donc pas oublier d’en demander une à la commune afin d’obtenir les documents administratifs permettant son installation. En effet, certaines municipalités pourraient refuser votre choix de construction ou imposent un style architectural particulier. Vous devez déclarer votre projet si la surface de votre loggia est inférieure à 40 m², mais si elle dépasse cette mesure, il vous sera nécessaire de constituer un dossier en vue de l’obtention d’un permis de construire.

Le déroulement de l’installation

La pose est la dernière étape de votre projet. Elle dépend des étapes précédentes. Ainsi, la pose intervient à la fin d’un processus de 5 à 6 semaines, au moment où on fait le bon de métré.

En premier lieu, il faut aménager le terrain qui doit accueillir la véranda, car elle nécessite des fondations saines et stables pour la supporter et l’isoler, tout en protégeant le bon écoulement des eaux pluviales. À noter qu’il pourrait être indispensable de faire au préalable des travaux de maçonnerie et d’électricité. Ceux-ci seront effectués par l’installateur de galerie ou par une autre entreprise. À part cela, si vous avez déjà une terrasse, vérifiez si elle est stable et si elle sera capable de supporter votre future galerie.

Après l’agencement du terrain, le métrage sera effectué. Quand les fondations seront placées, les dimensions définitives de l’habitation et de la dalle doivent être prises par un métreur avant la construction de votre véranda. Puis, quand toutes les mesures seront prises, on passera au façonnage de la loggia qui est assez rapide. La livraison de votre article adapté doit être programmée avec l’entreprise fabricante selon votre choix. La durée nécessaire pour l’installation peut aller de quelques jours à plusieurs semaines, selon l’ampleur du programme.

Lorsque tout le choix du matériel et le métré sont prêts, le client sera appelé pour programmer le montage de la véranda. L’entreprise qui se chargera du dressage aura déjà préparé tous les dossiers administratifs et les plans à présenter au client lors du premier jour de la pose. Les caractéristiques de la loggia ainsi que les difficultés qui les attendent seront déjà connues avant de venir sur le lieu du chantier. Puis, quand ils seront sur place, ils prendront connaissance des lieux.

Le traçage de la loggia avant son édifice

On passe à la construction de la structure quand l’équipe de montage sera prête. Il existe plusieurs phases dans l’installation de véranda. Elles sont difficiles et nécessitent de la précision. D’abord, il y a les actions d’agencement qui comporte le marquage de la véranda au sol. Puis, on développe les semelles en caoutchouc sous les poteaux.

On installe également des mousses sur toutes les pièces qui sont contre les supports en béton. Puis, on établit des demi-poteaux d’aplomb. On passe à l’arrangement de la muralière avec mise à niveau. Puis viennent l’aménagement des poteaux, des sablières, des chevrons, des bandeaux ou les parties qui se retrouvent au rebord extérieur de la véranda, et bien d’autres actions.

L’édifice de la toiture de la véranda

toiture-veranda

C’est la partie la plus difficile de l’installation. Selon les saisons et les régions, il est difficile de prédire s’il fera trop chaud ou il fera trop froid dans la véranda, car le toit recueille toutes les variations du temps. De plus, c’est par le toit que s’échappe la chaleur, tout en étant la partie la plus exposée aux rayons du soleil. Sur cet axe, le choix du propriétaire compte. Il a le choix entre une toiture opaque, une toiture translucide, une toiture traditionnelle (tuiles, ardoise) ou les puits de lumière (vitrages).

S’il cherche la luminosité, il est conseillé de choisir un toit pleinement en verre, avec un vitrage à isolation renforcée. Une toiture mixte, avec des vitrages alternés avec des panneaux pleins de revêtus d’aluminium laqué est une autre option. Le toit plat est également très tendance ces dernières années.

Quand le choix du toit sera fait, les installateurs vont passer au montage de la toiture. Une succession d’installation de plusieurs matériaux sera effectuée suivant les modèles de combles. On y trouvera les panneaux d’isolation, l’écran sous toiture, le contre-lattage, le liteau, la zinguerie, le contrôle de l’étanchéité entre le mur et la véranda, l’agencement des chêneaux, et enfin les tuiles s’il s’agit de vérandas de la gamme Nature.

La mise en place du châssis

Puis, vient la pose des châssis. Ces derniers sont les parties qui encadrent la verrière. On choisit les formants (fixes), que l’on installe en premier, puis les coulissants (mobiles). Après, on ajuste ceux-ci en faisant les niveaux. Les coulissants sont bien praticables avec cette démarche. La grande partie des travaux est maintenant finie. On passe au placement des serrures, des caches et autres petits détails de finition.

Après avoir passé cette étape, la véranda est presque terminée. Il reste l’exécution de l’étanchéité des châssis grâce aux différents joints de finition ou d’imperméabilité qui se retrouveront au sol, sur les châssis, à l’intérieur, à l’extérieur, etc. La véranda est installée maintenant. Un contrôle et quelques retouches et la loggia sont prêts. L’équipe installateur fera un contrôle complet de l’installation. Elle pourrait faire les derniers réglages, ou encore d’éventuelles retouches de lasure sur le bois. Après, le propriétaire peut s’installer dans sa nouvelle mezzanine.

Établir un procès-verbal pour la réception de la véranda

étape-final-construction-véranda

Une fois que votre balcon sera terminé, vous devez faire un procès-verbal de réception de chantier avec l’entreprise. Cette procédure consiste à accepter les travaux, avec ou sans réserve. Vous devez bien vérifier le fonctionnement des ouvrants, les ouvertures, les composants, l’étanchéité entre la véranda et l’extérieur, l’état des vitrages, etc.

Néanmoins, si vous trouvez quelque chose d’étrange concernant les travaux réalisés, et qui n’est pas approprié au devis, n’hésitez pas à noter les défauts relevés sur le procès-verbal. Il faut savoir que la date de signature de ce document sera la date du début des garanties. Par ailleurs, selon les règles professionnelles du secteur, l’entreprise doit vous déposer un carnet d’entretien maintenance le jour de la réception des travaux. Ce carnet renferme la meilleure façon d’entretenir votre véranda dans le temps. Ainsi, pour jouir de la garantie, il est impératif de bien respecter ces conseils.